• Rue F x David Diop – Fann Résidence – BP 25 242 Dakar-Fann
  • (221) 33 869 07 51
  • ageroute@ageroute.sn

Banque de données routières

INTRODUCTION

La mise en place de la Banque de Données Routières (BDR) du Sénégal a été faite en 1993 par l’assistance technique du groupement SNC LAVALIN/BCEOM dans le cadre du Programme d’Ajustement Sectoriel des transports (PAST). Elle avait été administrée par le Bureau de Gestion des Données Routières (BGDR) de la Direction des Travaux Publics (DTP).

Le logiciel d’aide à la gestion de base de données utilisé était le Pack Visage sous DOS (Visage, Sacarto et Sillage). Toutes les rubriques/sous rubriques nécessaires pour effectuer une gestion de la BDR avaient été créées.

L’assistance technique avait financé le fonctionnement de la BDR et toutes les campagnes de relevés des dégradations, des mesures d’uni, de carottage et de déflexion qui avaient été effectuées sur le réseau routier classé entre 1994 et 1997.

Le financement des activités de collecte de données sur le réseau routier classé n’étaient plus assurées après la clôture de l’assistance technique de SNC LAVALIN/BCEOM à la DTP en 1998.

Suite à la création de l’Agence Autonome des travaux Routier (AATR) intervenue en Août 2000 devenue AGEROUTE SENEGAL, la BDR a été transférée à cette nouvelle structure.

L’exposé de la situation de la BDR du Sénégal va s’articuler autour des points ci-après :

- Attributions de l’Unité en charge de la BDR
- Moyens disponibles à la BDR
- Contenu de la BDR
- Contraintes rencontrées
- Solutions préconisées
- Perspectives

Soutien attendu de l’UEMOA.

ATTRIBUTIONS DE L’UNITE EN CHARGE DE LA BDR

Les principales attributions de l’Unité en charge de la BDR devenue Division de la Programmation de l’Entretien (DPE) au sein de la Direction de la Gestion et de l’Entretien du Réseau (DGER) sont :

- Gérer et exploiter la BDR
- Gérer le référentiel du réseau routier
- Organiser et contrôler les campagnes d’inspections sommaires et de mesures réalisées sur le réseau routier classé,
- Programmer l’entretien routier et suivre son exécution
- Suivi des projets de travaux neufs
- Surveillance du réseau routier classé

MOYENS DISPONIBLES A LA BDR
Pour accomplir de manière convenable ses missions la DPE dispose d’un minimum de moyens notamment des équipements informatiques, des logiciels et des matériels.

Equipements informatiques

01 serveur SIG ;

04 ordinateurs portables ;

01 imprimante couleur A3 laser jet 5550 et

01 table traçante couleur A0 design jet 500

Logiciels

Pack Visage (Visage, Carten et Sillage)

Geomap Gis Transport

Autodesk Map

HDM 4 versions 1.3 et 2

GIRR

Toutes les activités de la DPE étant éligibles dans le Fond d’Entretien Routier Autonome (FERA) du Sénégal, le budget de l’AGEROUTE SENEGAL finance tous les programmes initiés et exécutés par la BDR sur le réseau routier.

CONTENU DE LA BDR

Les deux principales fonctions dédiées à une banque de données routières sont la gestion et l’exploitation.

En ce qui concerne le volet gestion des données, les activités sont assurées normalement au sein de la BDR qui renferme au stade actuel l’essentiel des objets routiers qui décrivent l’identification et les caractéristiques des routes classées et des dépendances.

Toutefois, des insuffisances ont été notées dans la collecte et la mise à jour des données relatives à l’historique des travaux routiers, aux caractéristiques des sols de plateformes, des couches de fondation, des couches de base, aux ouvrages, etc.

Pour le volet exploitation des données, les activités concernent essentiellement les restitutions graphiques et cartographiques (cartes thématiques, schémas itinéraires etc), l’alimentation de GIR et de HDM-4 pour la programmation, l’analyse de stratégies et l’étude de projets routiers.

CONTRAINTES RENCONTREES

Dans l’accomplissement des activités de la BDR, des difficultés ont été rencontrées notamment dans la mise à jour des données et dans la programmation des opérations de travaux d’entretien.

En effet, depuis 2004, la BDR a acquis les principaux logiciels d’analyse économique et d’aide à la programmation des travaux (HDM 4 et GIRR) dans le cadre de l’assistance technique d’APIA financée par le 8ème FED. Le personnel cadre de la BDR a suivi les formations nécessaires à leur utilisation mais malgré ces atouts, les activités de programmation ne sont pas effectives à ce jour au sein de la BDR à cause de l’insuffisance du personnel et à la non adaptation des logiciels au contexte local du Sénégal.

Les activités de programmation sont actuellement externalisées.

PERSPECTIVES

La réalisation des actions suivantes en cours d’exécution ou programmées permettront d’améliorer au cours des trois prochaines années la fiabilité des données routières collectées, saisies et mises à jour dans la BDR.

 

Il s’agit notamment de :

- la vérification des tracés des itinéraires des axes routiers ;
- l’inventaire et établir les besoins pour le bornage du réseau routier revêtu ;
- la sensibilisation en direction des agents cadres de l’AGEROUTE notamment les Chefs d’Antennes (CAR) et les Chargés de Projets routiers (CP) qui sont des détenteurs d’informations routières, pour leur implication dans la collecte et la mise à jour régulière des données dans la BDR.
- la collecte et la saisie dans la BDR des données manquantes ;
- l’adaptation du logiciel GIRR PROGRAMME au contexte du Sénégal en prenant en compte les méthodes VIZIR et VIZIRET ;
- les mesures d’uni et de déflexion ;
- la définition des grilles de décision de déclenchement des travaux, propres au Sénégal pour les deux catégories de routes revêtue et non revêtue.
- l’adaptation du module GIRR EVALUE en prenant en compte ces grilles de décision lorsqu’elles seront actualisées et validées ;
- la conception et la mise en place d’un Système de Gestion des Chaussées ;
- et de prendre en charge des formations complémentaires indispensables pour rendre opérationnelle la BDR ;
- l’appui pour la fourniture de dispositifs d’interconnexion de sites et de matériels pour la gestion de la BDR,
- l’acquisition d’un véhicule équipé d’une console VIZIROAD, un Bump Intégrator et divers logiciels et matériels de télédistribution et de virtualisation qui vont permettre à la cellule informatique la prise en main à distance de certaines applications.